Duokami

Création 2016 (de 1 à 6ans)

Autres formes :

- In situ

- Nomade

times-solid.png
times-solid.png

Fable musicale et chorégraphique

créée par Bérengère Altieri-Leca (danse, chant et manipulation)


avec : Manuel Marches (contrebasse et chant)

Bérengère Altieri-Leca

compositions de Frédéric Marty

regard extérieur : Nicolas Goussef

costumes : Julie Lardrot

origami : Loan Priano

création lumière : Paco Galan

Les “Kamis” en japonais sont les esprits de la nature, des animaux ou des forces créatrices de l’univers. Ce terme signifie aussi le papier.


Dans cette création inspirée par des haïkus, un homme et une femme tentent de se rencontrer guidés par la musique et le mouvement.

Les kamis, joueurs et malicieux, en donnant vie au papier et à la contrebasse, vont les entrainer dans un monde poétique où ils se retrouveront enfin au détour d’une danse et d’un chant, métamorphosés.


Prix du meilleur spectacle chorégraphique jeune public à Shanghai, AWARD au

ASK Festival China


Ce spectacle interroge notre faculté d’adaptation à un monde en transformation.

Il propose une réflexion sur la fragilité de la vie, de la nature, de la relation à l’autre, en évoquant des éléments en pleine mutation :


un papier de soie, tache de couleur abstraite, devient nuage, pluie, plante ; une page blanche un édifice, une fenêtre, un écran propice à l’apparition d’animaux en origami, une feuille de papier kraft devient montagne, désert, jupe ; un ruban de papier devient chemin.

Des origamis utilisés comme des petites marionnettes créent une touche naïve et poétique dans cet univers abstrait sans cesse en évolution.


Le vocabulaire employé est fait de sons, de mouvements guidés par un état sensoriel, les corps et la contrebasse participant aussi aux paysages.

Des chansons en japonais, adaptées des haïkus, ponctuent l’univers musical et la danse.


Une petite forme du spectacle à destination des tous petits se joue régulièrement dans les crèches de la région parisienne.


 

Duokami in situ

dès 6 mois

version pour les crèches, les médiathèques, les écoles et les centres sociaux


2 artistes investissent les espaces de la crèche et passent dans les différentes sections (pour les crèches collectives) avec les éléments du spectacle ( papiers, origami) en étant en interaction avec les enfants.

Il s’agit d’un dialogue sensoriel et attentif aux sons du papier et de la contrebasse portés par des mouvements très doux.

Dans la section des grands, le spectacle est présenté en frontal dans le plus grand espace de la crèche avec un moment interactif où tout le monde est invité à danser avec le papier.


Pour les écoles et les médiathèques la forme en frontale autonome est proposée dans un espace minimum de 5m sur 5m.

 
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG
villelimoges.JPG